Takashi Murakami et la pop culture japonaise


Takashi Murakami s’est fait connaître en France à travers son exposition au Château de Versailles en 2010, où il a présenté son oeuvre colorée et hétéroclite. Un piédestal qui montre bien l’ambivalence de Murakami : faire de l’art sérieux avec des éléments de la « low culture » japonaise / pop culture japonaise que sont les mangas ou les jeux vidéo. Plus largement, tout ce qui touche de près ou de loin à la culture Otaku, celle-ci bénéficiant déjà d’un rayonnement mondial.

Créer un marché de l’art japonais

C’est pour cette raison qu’on peut le comparer à des artistes contemporains comme Andy Warhol ou Roy Lichtenstein, les grands recycleurs de la culture populaire américaine. A la différence que Murakami s’est appuyé sur l’Occident pour réaliser son objectif : créer un véritable marché de l’art japonais à vocation mondiale, clairement identifiable comme originaire de l’archipel. Voilà pourquoi il a collaboré avec des artistes tels que Pharrell Williams ou Kanye West et la marque de luxe Louis Vuitton. Faire connaître la pop culture japonaise pour en suite la ré-importer au Japon.

Takashi Murakami kanye west graduation

Takashi Murakami Louis Vuitton

Afin de retranscrire une patte graphique nippone, Takashi Murakami s’est aussi basé sur le mouvement du « Superflat ». Celui-ci stipule que les arts japonais ont de tout temps adopté un rendu en 2D très coloré. Cette tradition perdure toujours aujourd’hui avec les animés et les mangas. Le changement consiste désormais dans le partage d’une même culture par toutes les classes sociales avec la baisse des inégalités depuis la fin de la seconde guerre mondiale. D’où l’idée de « repackager » cette low culture pour la transformer en « serious art » dans l’oeuvre de Murakami.

La Hiropon Factory et le style Murakami

C’est le nom de l’atelier de production créé par Murakami pour diffuser ses oeuvres à une plus grande échelle. Encore un fait qui s’offre à la comparaison avec Andy Warhol et sa Factory. Ce système d’atelier est traditionnel au Japon pour les arts, de nombreuses entreprises actuelles l’ont d’ailleurs repris comme l’a fait le Studio Ghibli. Cette diffusion massive a permis au monde entier de s’immerger davantage dans une culture nippone parfois délaissée au profit d’autres.

Outre cet aspect coloré et l’utilisation de la 2D, Takashi Murakami incorpore bien sûr dans ses réalisations des éléments et motifs traditionnels, ainsi que ceux de la pop culture japonaise. Le symbole le plus célèbre reste la fleur, Murakami ayant suivi une étude poussée de l’art floral. Enfin, l’oeuvre de Murakami est surtout marquée par le bonheur et la joie de vivre qu’elle dégage en retenant les bons côtés de la pop culture, même si elle arbore parfois un aspect critique en revisitant des mythes de notre temps.

Takashi Murakami portrait photo

Takashi Murakami sculpture fleurs

Takashi Murakami tableau monstre

Takashi Murakami harper bazar

Takashi Murakami sculpture panda

Takashi Murakami sculpture Versailles

Takashi Murakami château de versailles

Takashi Murakami sculpture dorée versailles

Takashi Murakami château de versailles

1 comment

Add yours

+ Leave a Comment