Tech City : Londres à la pointe du digital


Située dans les quartiers Est de Londres, la Tech City est devenue en l’espace de quelques années la Silicon Valley européenne, concurrençant et dépassant Berlin. Les deux grandes capitales européennes ont eu la même démarche : créer des incubateurs de start-up technologiques en les regroupant au sein d’un même espace. Avec pour avantage de leur offrir de nombreux services communs : accès à internet, salles de réunions partagées, cafétérias, etc.

L’esprit incubateur

Surtout, les jeunes pousses du numérique bénéficie ainsi de l’expérience des anciens avec des rencontres ou des conférences pour corriger leurs erreurs de jeunesse. Ces incubateurs permettent également de rencontrer les bonnes personnes, que ce soit des ingénieurs informatiques ou des architectes web, en passant par les graphistes ou les designers. L’émulation entre les différents acteurs étant le seul moyen d’innover. Cette dernière notion est devenu le maître mot de toutes les entreprises pour affronter une concurrence mondiale féroce.

bureaux sart-up

La Silicon Valley européenne

La Tech City compte désormais plus de 1 300 entreprises du numérique fondées par des gens de nationalités très divers. Les entreprises françaises ont contribué à créer près de 5 000 emplois dans cette zone de Londres. De grands groupes internationaux comme Cisco et Intel côtoient de jeunes start-up en devenir.

A lire aussi :  360Fly : un concurrent sérieux pour GoPro

Elles sont attirées par cet environnement de type incubateur mais pas seulement. Le gouvernement a mis en place de nombreuses incitations fiscales comme la réduction de l’impôt sur les sociétés à 20% à l’horizon 2015, ou encore l’investissement de 50 millions de livres de la ville Londres pour moderniser le coeur de la Tech City.

L’avenir du Royaume-Uni

La part du digital dans l’économie britannique passera en 2013 à 10,9% du PIB alors que la moyenne dans les pays du G20 se situe aux alentours de 8%. La Grande-bretagne a donc d’ores et déjà pris un train d’avance sur la concurrence. Dans une économie aujourd’hui tournée en priorité vers les services, c’est un atout de premier plan qu’il ne faut pas négliger.

L’Europe ne représentera plus en 2050 qu’un neuvième de la population mondiale. L’émergence de centres d’innovations; que ce soit dans le digital, l’industrie high-tech ou encore intellectuelles devrait être la première priorité de l’UE dans un monde en constant progrès où l’innovation règne en maître.

londres tech city

Categories

+ There are no comments

Add yours