Test de Grow Home : de l’exploration en cel-shading


On vous présente un nouveau venu : Grow Home, un petit jeu charmant qui a tout pour séduire. Développé par Reflections, un studio rattaché à Ubisoft, il vous met dans la peau d’un robot, BUD, grand fan de botanique. Celui-ci est perdu sur un astre au milieu de l’espace. Pour retourner sur son vaisseau il va donc devoir faire pousser et escalader une plante géante.

Direction artistique en cel-shading

Les développeurs ont fait le pari d’une direction artistique minimaliste, basée sur le cel-shading ou style cartoon. Un parti pris qui a le mérite de donner à BUD et son univers un aspect particulièrement attachant, en même temps qu’une originalité et un charisme très forts. Le jeu a un autre atout dans sa poche : une technique irréprochable que vous pourrez constater dans le trailer.

Le minimalisme se retrouve aussi dans le gameplay, où tout est centré autour de l’exploration de l’univers de Grow Home. Au début du jeu, vous contrôlez uniquement les bras de votre robot qui devra inlassablement escalader la plante géante et en faire éclore les bourgeons (Star Shoots). La pousse de nouvelles branches vous permettra de rejoindre des îles flottantes, très variées au niveau des environnements, et contenant une sorte d’engrais pour entretenir la progression de la Star Plant.

Grow Home jeu

Le gameplay s’enrichit au fur et à mesure de l’aventure grâce à la récupération de cristaux, qui améliorent les capacités de BUD, notamment celles du jetpack. Vous pourrez également apprendre à voler avec une feuille, planer avec une fleur et mieux interagir avec votre environnement. Pour la modique somme de 8 euros, Grow Home vous offre donc un voyage expérimental et dépaysant qui mérite d’être essayé. On regrettera juste l’absence de rejouabilité du titre, la plante ne poussant pas de manière aléatoire.

Categories

+ There are no comments

Add yours