trois mailletz cabaret paris

Les Trois Mailletz : un cabaret caché dans les entrailles de Saint-Michel

344 Partages

C’est un article un peu différent que l’on vous propose aujourd’hui : le récit d’une soirée parisienne dans un lieu d’un autre temps. Direction Saint-Michel, ses bars à touristes et ses restaurants à raclette. Mais au détour d’une rue, vous pourrez tomber sur une enseigne rouge plus discrète et moins connue des touristes : « Les Trois Mailletz », accolé à une galerie d’art du même nom. Restaurant, piano bar, cabaret, c’est un lieu protéiforme tenu depuis plusieurs dizaines d’années par un même homme infatigable : Jacques Boni qui a repris l’établissement en 1978.

Deux à notre arrivée dans ce cabaret, nous nous retrouvons rapidement quatre à table sous l’impulsion du maître des lieux qui a intimé à nos voisins, un couple d’artistes, de se joindre à nous. A la bonne franquette. Et il s’avère qu’il a plutôt bien choisi. Nos deux compagnons de table ont passé de nombreuses années à chanter au sous-sol des « Trois Mailletz » où les clients descendent après avoir dîné au rez-de-chaussée pour assister au véritable spectacle de l’endroit, le cabaret. Désormais occupé sur d’autres projets, ce couple franco-serbe nous raconte son expérience du lieu entre prestations de chant finissant debout sur les tables et rencontres improbables jusqu’à une heure tardive.

trois mailletz cabaret paris

De la world music dans un caveau du XIIIème siècle

Particulièrement enjoués par cette première rencontre, nous nous disons que nous n’allons définitivement pas passer une soirée comme les autres. C’est donc avec entrain que nous descendons dans les entrailles des Trois Mailletz après un dîner de très bonne facture durant lequel nous avons déjà pu entendre plusieurs pianistes et chanteurs. Arrivés au sous-sol, nous tombons sous le charme d’un caveau médiéval intimiste datant du XIIIème siècle. Un espace plein de cachet où vont s’exprimer jusqu’à 4 heures du matin, et parfois plus, de nombreux artistes en live. D’une programmation jazz à ses débuts en 1948, le cabaret a progressivement évolué vers la world music, le rock et la funk. Sa grande force est la présence d’un orchestre de musiciens reconnus que l’on ne retrouve pas partout dans les « salles de spectacles » parisiennes.

trois mailletz cabaret paris

Comme expliqué sur son site web, les Trois Mailletz ont vu défiler de nombreuses pointures depuis sa création : Léo Ferre, Sidney, Bud Powell Count Basie et son grand orchestre, Louis Armstrong, John Coltrane, ​Bill Coleman, Ella Fitzgerald ou encore Billie Holiday… Plus récemment, Danny Brillant et Zaz ont enflammé le caveau. Car, l’ambiance aux Trois Mailletz est loin d’être monotone. De par la configuration du lieu et l’envie des artistes, on est rapidement emmenés dans une sorte de transe communicative, hors du temps. Le réveil difficile du lendemain de semaine est là pour nous rappeler nos excès, mais impossible d’avoir des regrets.

344 Partages

Fondateur du site artjuice.net, passionné par les nouveaux médias et la culture contemporaine.